L’Halloween s’enracine

BannièreSite

L’Halloween au Centre des arts populaires

Le Centre des arts populaires de Nicolet, en collaboration avec L’Enclave, K.P. Animations et les Scouts et avec le support financier du Fond culturel de Nicolet-Yamaska, a tenu les vendredi 31 octobre au soir (un parcours de peur pour public averti) et samedi 1er novembre en après-midi (une activité familiale) sa première activité d’Halloween.

Deux activités distinctes visant des publics différents furent donc organisées.

Vendredi 31 octobre

Affiche2.1Quoi? Le Centre des arts populaires, ancien édifice religieux du patrimoine nicolétain, est depuis quelques jours la cible de phénomènes étranges : lumières vacillantes, bruits suspects, silhouettes floues entre-aperçues le soir… À dire vrai, depuis que des travailleurs ont commencé à rénover les murs et les toits du Centre, il semblerait que des forces endormies aient été réveillées. Le 31 octobre en début de soirée, un homme mystérieux a pénétré dans le bâtiment pour ne plus en ressortir. Depuis, les fenêtres du lieu s’illuminent au gré de lueurs inconnues tandis que des plaintes inquiétantes émergent de son sous-sol. Qui osera franchir les portes du Centre pour découvrir la source de ces phénomènes…?

Basé sur la nouvelle « Enfoui au coeur de la pierre » de l’auteur Mathieu Fortin parue au éditions des Six Brumes, ce parcours de peur  a immergé les participants dans un univers angoissant où ils ont dû résoudre les mystères enfouis dans les profondeurs du Centre des arts populaires.

Samedi 1er novembre

AfficheEnfant2Quoi? Le Centre des arts populaires a été envahi par des esprits du passé! Alors que ces âmes somnolaient paisiblement dans les catacombes du bâtiments, des travailleurs les ont réveillées lors de rénovations impromptues. Il faudra aider ces spectres aux histoires diverses à regagner leur repos bien mérité!

Basée sur la nouvelle « Enfoui au coeur de la pierre » de l’auteur Mathieu Fortin parue au éditions des Six Brumes, cette activité familiale a immergé les enfants dans un univers fantastique où ils ont dû résoudre les mystères des habitants insoupçonnés du Centre des arts populaires.

Les commentaires sont fermés